http://contreordreinfirmier.free.fr/Site/index.php Contre Ordre Des Infirmiers (CODI)
Ce site a pour but de créer, soutenir, coordonner, developper les actions contre l'ordre infirmier en France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

coup dur à la Réunion
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Contre Ordre Des Infirmiers (CODI) Index du Forum -> Les nouvelles du front de l'ordre -> Suivi des Régions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2010 - 15:47    Sujet du message: coup dur à la Réunion Répondre en citant

un peu hors-sujet :

ça ne rigole pas à La Réunion
d'autres en ont fait les frais :

http://www.clicanoo.com/index.php?page=article&id_article=234133

 
Citation:



Politique
L’intersyndicale indignée par l’intervention des forces de l’ordre

CLICANOO.COM | Publié le 21 janvier 2010

En dépit d’un passage éclair, la visite de Nicolas Sarkozy sur l’île aura marqué certains esprits. Du côté de l’intersyndicale on se souviendra en tout cas du déplacement du Président de la République.
Mardi, quelque 300 manifestants réunis sous les bannières de la CGTR, de la CFDT, du Saiper, de la CFTC, de la FSU, de FO, de l’Unef, de Lutte Ouvrière, du NPAR et du parti de Gauche se sont réunis aux abords du rond-point de la Salle Candin à Sainte-Clotilde. Un rassemblement censé dénoncer la “politique anti-sociale du Président Sarkozy”.
 Sur place, certains manifestants décident de bloquer les bus officiels qui se rendent au meeting du président, entravant du même coup la circulation sur le Boulevard Sud. Une initiative qui ne fut pas du goût des forces de l’ordre qui, à coup de gaz lacrymogènes, ont fini par déloger manu militari les manifestants.
Une intervention jugée “inadmissible” par Ivan Hoareau. “Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une provocation de la part des forces de l’ordre et des services de l’État”, dénonce le leader la CGTR qui affirme que l’incident a été “savamment orchestré”. “Notre manifestation était prévue de longue date. Souhaitant faire les choses dans les règles, nous avons déposé il y a 7 jours, une demande d’autorisation auprès de la préfecture. Malheureusement, les services de l’État n’ont jamais donné suite à notre requête. De mémoire de syndicaliste, c’est la première fois que je voyais ça”, relate Ivan Hoareau. “Privés d’autorisation, nous étions venus manifester en toute bonne foi. Les débordements ont commencé lorsque les forces de l’ordre nous ont demandé de baisser notre sono qui débitait en boucle des messages anti-Sarkozy. Officiellement, c’était parce qu’un concours avait lieu dans la salle Candin. Mais si la préfecture nous avait prévenus qu’il y avait un concours, nous aurions organisé notre manifestation ailleurs”, assure Ivan Hoareau.
Bref, selon le syndicaliste l’intervention des forces de l’ordre n’avait d’autre but que de faire taire “ceux qui tentent de s’opposer à Nicolas Sarkozy”. “Aujourd’hui on se rend compte que le président n’a pas de réelle opposition. Il a devant lui un boulevard sur lequel il circule en toute tranquilité”. Le porte-parole de l’intersyndicale ne pouvait trouver de métaphore plus appropriée. Même si leur modeste barrage a été balayé comme un fétu de paille par la locomotive Sarkozy, les organisations locales auront eu le mérite d’essayer

J.E

- Même punition pour la jeunesse réunionnaise Si les syndicats ont fermement condamné l’intervention musclée des forces de l’ordre au cours de la manifestation de mardi, elles ont reçu le soutient de l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion (AJFER). Présents au moment des débordements, les membres de l’organisation regrettent eux aussi l’utilisation de lacrymogènes, de coups, ou des chiens. “Voilà quelle fut la réponse finale du président de la République à la jeunesse soucieuse de son avenir”, déplore Gilles Leperlier, le président de l’AJFER.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Jan 2010 - 15:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Contre Ordre Des Infirmiers (CODI) Index du Forum -> Les nouvelles du front de l'ordre -> Suivi des Régions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template