http://contreordreinfirmier.free.fr/Site/index.php Contre Ordre Des Infirmiers (CODI)
Ce site a pour but de créer, soutenir, coordonner, developper les actions contre l'ordre infirmier en France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Contre Ordre Des Infirmiers (CODI) Index du Forum -> Les renforts -> Partis et personalités politiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yop
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 177
Masculin

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 09:35    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

Citation:
Quand aurons-nous les conclusions de cet entretien ?


La prochaine étape est le passage devant les députés de la proposition du M. Bur.
Reste à savoir quand.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 09:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
seringuelectrique
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2009
Messages: 3 677
Localisation: Alsace, ex-Réunion
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 11:49    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

mimi04 a écrit:
Pour ma part, que la cotisation soit de 10 ou 100 E n'est pas le problème !
Seulement 10 ou 12 % des IDE ont participé à ce vote de ONI, cela me semble clair que les IDE n'en veulent pas !!!
Je ne comprends pas pourquoi on nous l'impose malgré tout, n'est-on pas dans une démocratie ??
Pourquoi ne pas proposer un autre vote, les IDE sont maintenant informés et sauront faire connaitre leur choix !
C'est tout simplement de la dictature, on nous menace sans arret !
Surtout ne pas accepter que la cotisation soit revue à la baisse car nous savons tous qu'elle augmentera par la suite.....
6,25 E/ mois soit un paquet de cigarette !!!!! ON SE FOU DE NOUS OUVERTEMENT !!

Quand aurons-nous les conclusions de cet entretien ?


de quel entretien parles tu ?
_________________
Avec ou sans cotisation l'ordre infirmier c'est non !
http://syndico.exprimetoi.net
Revenir en haut
MSN
mariet
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 113

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 13:25    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

aglae a écrit:
un truc que j'avais relevé en lisant :


 
Citation:
Ses membres ne sont donc pas seulement ses 2 377 élus titulaires – avec autant de suppléants –,


vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de monde ????
d'autant que beaucoup ont double ou triple casquette

ils font quoi tous ces gens ????


curieux le SNPI parle de 1868 postes de titulaires et pas 2377 ?

", il a été enregistré par les DDASS :
- 3.348 candidatures pour 1.868 postes de titulaires (des postes de suppléants ne sont donc pas pourvus, mais dans la mesure où il y a des élections tous les deux ans, cela ne devrait pas poser de problème) ;
- dont 1.826 candidatures dans le "collège du secteur public" pour 874 postes de titulaires
- dont 529 candidatures dans le "collège du secteur privé" pour 574 postes de titulaires
- dont 993 candidatures dans le "collège du secteur libéral" pour 420 postes de titulaires
http://www.syndicat-infirmier.com/Resultat-des-elections.html
Revenir en haut
Norma Colle
VIP
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 1 798

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 13:57    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

aglae a écrit:
il doit y avoir une centralisation des données quelque part (il me semble avoir vu passer un truc comme ça dans mes errances webiennes) ...mais à savoir si elles sont à jour...


idem mais je ne retrouve pas...et ce jour ,je ne vais pas pouvoir surfer beaucoup (tjs pb familial santé.................à gérer évidemment en priorité même avant l'ordre)
Revenir en haut
Norma Colle
VIP
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 1 798

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 13:59    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

Agrath, Cédric, Seringue et .....etc......comment doit-on s'organiser pour faire part de nos commentaires CR : en MP ou ici?
Revenir en haut
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 14:28    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

Norma Colle a écrit:

aglae a écrit:
il doit y avoir une centralisation des données quelque part (il me semble avoir vu passer un truc comme ça dans mes errances webiennes) ...mais à savoir si elles sont à jour...


idem mais je ne retrouve pas...et ce jour ,je ne vais pas pouvoir surfer beaucoup (tjs pb familial santé.................à gérer évidemment en priorité même avant l'ordre)


ne t'inquiète pas pour ça Norma ^^
fais ce que tu as à faire dans ta vraie vie , c'est plus important que cette bouse à ramasser
et surtout bon courage à toi (si j'ai bien compris : je suis passée par là aussi...)

 
Revenir en haut
harfangs
Modératrice
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2009
Messages: 1 405
Localisation: VAR
Féminin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 14:42    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

courage norma ,  Very Happy
_________________
Harf du 83
1 ordre (médecins) --> BOF!
2ordres(kinés) -->BEURK!
3 ordres (infirmières )--> BONJOUR LES DEGATS!!!
Revenir en haut
Skype
Norma Colle
VIP
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 1 798

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 14:48    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

vite fait avant d'attaquer mon départ pour la clinique, qui aurait la liste des composants groupe st anne: je veux savoir quels syndicats salariés étaient dans ce groupe(cf allégations DLB)

çà y est je reviens.....


un petit café , et je suis là pour un petit moment...je zappe ménage(y'a de la poussière plus de mille partout, je zappe le linge sale...., l'administratif urgent famille je vois çà dans le début de soirée...)


je repars dans lecture CR assemblée nationale........


Dernière édition par Norma Colle le Sam 27 Mar 2010 - 17:35; édité 1 fois
Revenir en haut
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 15:01    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant


Les Associations et Syndicats infirmiers
et les Etudiants
   
    
AFCH: Association Française des Coordonnateurs Hospitalier A DOMICILE Fédération Nationale : A Domicile Fédération Nationale (centres de soins)
AFICCT : Association Française Infirmière de Chirurgie Cardiovasculaire et Thoracique
AFIU : Association Française des Infirmières en Urologie
AFRESI : Association Française pour la Recherche et l’Evaluation en Soins Infirmiers
AILLES : Association des Infirmiers Libéraux Languedociens Entraide et Soins
ALorDS : Association Lorraine des Directeurs de Soins
ANCISSP : Association Nationale des Cadres Infirmiers et Surveillants du Secteur Privé
ANISP : Association Nationale des Infirmiers Sapeurs Pompiers
APPI : Association de Promotion de la Profession Infirmière
ASCISM  : ASsociation de Cadres de Santé et d'Infirmiers en Santé Mentale
FIG : Fédération des Infirmiers de Guadeloupe
FIM : Fédération des Infirmiers de Martinique
FNI : Fédération Nationale des Infirmières
GCOI-PACA : Groupement pour la Création d’un Ordre Infirmier-PACA
GIPSI : Groupement d’Intérêt Professionnel en Soins Infirmiers :
AEEIBO : Association des Enseignants et des Ecoles d’Infirmiers de Bloc Opératoire
AILDGR : Association des Infirmièr(e)s Libérales du District du Grand Rodez
AFDS : Association Française des Directeurs des Soins,
AFET : Association Française d'Entérostoma Thérapeutes
ANFIIDE : Association Nationale Française des Infirmiers et Infirmières Diplômés et Étudiants,
ANPDE : Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Étudiants,
ARSI : Association de Recherche en Soins Infirmiers
CEEIADE : Comité d’Entente des Écoles d’Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’État,
CEEPAME : Comité d'Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l'Enfance
CEFIEC : Comité d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres,
GERACFAS : Groupe d’Étude, de Recherche et d’Action pour la Formation des Aides-Soignants,
GIFE : Groupement des Infirmiers et Infirmières pour la Formation en Endoscopie
UNAIBODE : Union Nationale des Associations d’Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’État,
SIDERAL-Santé : Structure Interdisciplinaire et Regroupement d’Acteurs Libéraux de Santé
UNASIIF : Union Nationale des Associations en Soins s Infirmiers et des Infirmiers(ères) Français)
ACIA : Association des Cadres d’Aquitaine
AFIDTN : Association Française des Infirmiers et Infirmières de Dialyse, Transplantation et Néphrologie
AFINNC : Association Française des Infirmiers et Infirmières en Neurologie et NeuroChirurgie
ASSIA : Association du Service Infirmier Angevin
CEFI : Comité d’Etude des Formations Infirmières
REPSA : REligieuses dans les Professions de Santé
 
GIT : Groupement des Infirmiers du Travail
INFIDOM : Association d'Infirmières libérales à domicile de la communauté urbaine de Bordeaux
ONSIL : Organisation Nationale des Syndicats d'Infirmiers Libéraux
RESODIL : Réseau de Soins à Domicile d’Infirmiers et d’Infirmières Libéraux
SFISI : Société Française des infirmiers en Soins Intensifs
SIIHHF : Société des Infirmiers et Infirmières en Hygiène Hospitalière de France
SNIIL : Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux
SNPI CFE-CGC : Syndicat National des Professionnels Infirmiers
SNSPP : Syndicat National des Sapeurs Pompiers Professionnels
 


Dernière édition par aglae le Sam 27 Mar 2010 - 15:52; édité 2 fois
Revenir en haut
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 15:04    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

 
Citation:

REPSA : REligieuses dans les Professions de Santé

on comprend d'où vient le code de déontologie...




sinon beaucoup de libéraux, de cadres et de spé

après ils ont été faire les fonds de tiroir pour avoir du monde : "CEEPAME : Comité d'Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l'Enfance"

 
Revenir en haut
Phil
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 95
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 17:32    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

En tant qu'infirmier de dialyse,
je connais l'AFIDTN :
Quelques cadres-formateurs (dont Borniche) employés à faire des conférences et sponsorisée à mort par les labos..!
( même leur site, c'est marqué AMGEN dessus...)
http://www.afidtn.com/
Bonjour l'indépendance de la profession !!!

J'espère que les labos pharmaceutiques arrêteront de sponsoriser leurs conférences et le déplacement des infirmières
( cadeaux en nature...) grâce à l'action "nettoyante" de l'Ordre et qu'ils se retrouveront à retourner bosser en service !!!

Ils censurent mes messages.
Ca doit représenter moins de 10 personnes...
Même s'ils affichent des milliers de membres, on est des salariés anti-Ordre !!!

Une belle arnaque de nous compter avec les pro-Ordre !
_________________
Entartons, entartons, les pompeux cornichons..!
Revenir en haut
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 18:25    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

reprise du laîus de madame la présidente par monsieur le président:

http://www.conseil-de-lordre-infirmier-de-paris.com/
Revenir en haut
Norma Colle
VIP
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 1 798

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 20:45    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

Mon début de mise en place de mes idées , secondaire à la lecture du CR DLB:


Citation:
Mesdames et Messieurs Les Députés vous avez bel et bien été abusés pour la mise en place de l’ordre des infirmiers : celui-ci n’était absolument pas une demande de la profession. Refuser son abrogation sous le motif d’ouvrir la boîte de Pandore revient à dire que vous accepter de sacrifier 500 000 IDE, de les mettre volontairement dans un train qu’ils refusent de prendre. Les IDE sont suffisamment maltraités à ce jour pour accepter que leur voix ne soit pas entendue, ce serait une preuve de non-respect et de mépris à leur égard ! Croyez-vous qu’ils puissent encore être plus déconsidérés et bafoués ? Croyez-vous que les IDE se mettent en désobéissance civique, désobéissance risquée pour 75 euros par an ? Envisager de diminuer cette cotisation pour calmer la polémique quitte à remonter ensuite le montant n’est pas digne du respect que l’on est en droit d’attendre et est presque insultant pour notre profession.


Que dit mme le Boeuf,présidente du conseil de l'ordre, dans son audition du 23 Mars 2010 à la commission des affaires sociales ?


Page 12
« Si la profession a harcelé certains d’entre vous pour que la création de l’ordre soit votée, et si elle s’est ensuite arrêtée à le faire, c’est qu’elle s’est mise au travail »
Non ! Madame la Présidente ce n’est pas la Profession qui a harcelé les Députés avant la mise en place de la loi pour l’ordre c’est uniquement le petit groupe infinitésimal de St Anne, groupe comportant peu de syndicats d’origine hospitalière comme vous dit Mme le Bœuf (joindre la liste et chercher quels sont les syndicats hospitaliers) non représentatif de la profession. Et non maintenant, les harcèlements n’ont pas cessé : vous harcelez et menacez au quotidien les infirmiers, plus de 90%, qui ne veulent pas de l’ordre, vous reconnaissez uniquement 50 000 inscriptions, dont certaines ont été obtenues secondairement à des pressions insupportables. Et non, les Députés ne sont pas tranquilles : les IDE ne veulent pas être bâillonnés par un groupuscule et donc interpellent leurs Députés et Sénateurs régulièrement, preuve en est par cette commission qui se tient ce 23 Mars 2010 pour clarifier la « polémique » ! !

Mme Le Bœuf affirme que l’ordre subit des attaques scandaleuses et répréhensibles devant la loi :
- désinformation systématique : quelles sont les preuves ? D’autre part mme Le Bœuf dit « nous communiquons peu car nous travaillons beaucoup » Où est alors votre transparence annoncée ,revendiquée ?
-détournement de dossiers : où sont vos preuves ?
-intimidation les directions d’établissements et l’administration de la santé : les preuves ?
- menaces personnelles? preuves ?
- saccage par une poche d’urines au salon IDE de Paris en octobre 2010 : Mme le Boeuf sait pertinemment que cette poche a été déversée par une personne handicapée externe au groupe de manifestants(joindre copie écran). Quant aux panneaux sur le stand ONI mis à terre, rien d’étonnant vu la légèreté de ces derniers et la foule des opposants dans des allées étroites ! Rien n’a été cassé !





Par contre les menaces et les manquements à la loi de l'ordre sont traçables et vérifiables :
-envoi d’un dossier d’inscription non encore validé par la loi et avant même la demande d’autorisation à la CNIL !(joindre réponse CNIL) Dossier demandant des informations très personnelles et injustifiables.
- non information du retoquage du dossier après sommation de la CNIL d’en informer les IDE
- obligation de cotisation dès l’inscription
- inscription par l’intermédiaire d’une société (laquelle ?) en national et non en départemental (envoyer adresse trafiquée comme preuve en plus)
- non respect de la mise en place d’inscription automatique
-menace de plainte auprès du procureur de la république contre les IDE
-menace de relance téléphonique
-lettre de menaces envoyée aux employeurs
-Menaces de majoration :2 fois 25€
-menace de non prise en charge de la RCP
-mise en pression des DDASS pour les amener à refuser inscription ADELI si pas d’inscription ordre préalable (donner courrier interne CDO)
-menace de non délivrance de diplôme (chercher preuve)
-mise en pression des établissements (mettre exemple de lettre et rappel de la DHOS pour non communication d’adresse IDE à l’ONI)
- menace de plaintes contre les employeurs pour complicité d’exercice illégal de la profession
-menace d’une action en responsabilité délictuelle contre les établissements avec demande d’obtention de dommages et intérêt contre les établissements pour retardement ou détournement des correspondances dont il convient selon les consignes internes de l'ordre de collecter des preuves ….
Je cite l’ONI
« En cas de « résistance » des établissements, l’ONI pourrait valablement demander au juge compétent d’enjoindre, sous astreinte, à l’établissement concerné de procéder immédiatement à cette communication.
-affirmation que les IDE sont au fichier RPPS(confirmé encore une fois dans l'audition de Mme Boeuf dans ce compte-rendu assemblée nationale page13)
-mise en ligne sur le CDO de l’Ain de noms d’IDE et AS accusés de fautes professionnelles(preuve)




Qui violente ici réellement ? Qui ne respecte pas la loi ?

Mme la Présidente attaque ouvertement les syndicats en disant »ces derniers refusent l’ordre par principe ».Madame la Présidente, 90% des IDE refusent l’ordre et seulement 8% des IDE sont syndiqués ! Seulement 50 000 IDE inscrites à l’ordre et combien parmi ces 50 000 inscrites sous la contrainte de vos menaces ? Il est énoncé « 100 000 dossiers nous sont revenus avec mention n’habite pas l’adresse indiquée » mettant en cause alors les manquement de la DDASS . Mais ce que est tu et que l’ordre n’ignore pas , c’est qu’ un bon pourcentage de ces retours correspond aux IDE qui ont ainsi manifesté leur désaccord avec cet enrôlement forcé ! Il est évident que les IDE ne sont pas manipulés et agissent de leur plein gré, à leur façon contre cette dictature imposée par une minorité. Les IDE ne sont pas des idiots et ont bien compris la différence entre ordre et syndicat, les infirmiers ont bien compris que l’ordre n’améliorera aucunement leur vie quotidienne…bien au contraire, il les menace. Nos confrères québécois qui ont un ordre dans la toute puissance, un ordre ancien, sont en souffrance importante avec des heures de travail supplémentaires imposées et incontournables ……

Les IDE ne voient aucun intérêt à cet ordre pour les raisons suivantes.


A) Mme Le Bœuf vient nous dire (page2) « il n’y avait aucune instance globale capable d’y réfléchir avec expertise, de l’énoncer avec légitimité et au besoin de la faire respecter avec cohérence » et d’autre part, elle se contredit en énonçant (page 6) »en effet, nous sommes porteurs ,avec d’autres, de l’expertise infirmière »

- Mr Bur et de Mme Fraysse confirment ce que pensent les IDE. Les institutions porteuses de l’expertise infirmière existent déjà :
« il existe le Haut conseil des professions paramédicales qui fait un travail de bonne qualité .Il se réunit tous les 15 jours pour donner une grande collégialité, ses avis sur les décrets de la loi dite »HPST », sur les enjeux de la formation et de compétences professionnelles »
« Le Haut conseil des professions paramédicales, qui représente toutes les catégories de professionnels – libéraux, salariés, exerçant dans des établissements privés et publics – me semble être le lieu où peuvent être examinés l’organisation et le fonctionnement de la profession infirmière, moyennant quelques améliorations, comme une meilleure représentation des infirmières libérales et la création de nouvelles commissions. »

De plus au sein des établissements existent différentes commissions : CLUD, CLIN, comité d’éthique ….et certifications hospitalières régulières.

B) Le code de la santé publique réglemente déjà nombre de domaines concernant les IDE, notamment leur déontologie et compétences.
L’ordre nous dit qu’il élabore « un code de déontologie qui va donner à l’ensemble de la profession des repères éthiques appropriés aux problèmes croissants de son exercice aujourd’hui »
L’ordre infirmier élabore effectivement un code de déontologie qui n’est qu’une reprise de l’existant en grande partie, mais n’oublie pas de rajouter des articles liberticides. Certains articles sont intolérables car ils touchent directement à nos libertés individuelles, voire prônent la délation. La délation est encouragée car selon l’ordre
"L'ordre infirmier assure une surveillance inégalée auprès de ses membres qui se réalise en deux temps : d'une part, en amenant ces derniers à examiner leurs propres agissements à titre de soignant , d'autre part à observer ceux de leurs pairs et à s'attendre à ce que ceux-ci fassent de même. L'ordre n'étant pas en mesure d'accomplir concrètement cette surveillance, ce sont ses membres qui doivent s'en faire les instruments. Aussi, un infirmier témoin d'un mauvais traitement infligé à un patient est légalement contrainte de rapporter cet incident au comité disciplinaire de l'ordre".
Les articles 9 et 52, notamment, proposent des sanctions professionnelles envers les infirmiers qui n’observeraient pas les règles de ce « bréviaire » (terme de l’ordre !!) imposées dans la sphère privée.
« Article 9 Préservation de l’image de la profession
L’infirmier s’abstient, même en dehors de l’exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci.
En particulier, dans toute communication publique, il doit faire preuve de prudence dans ses propos et ne mentionner son appartenance à la profession qu’avec circonspection. »
« Rappelons également que la même logique doit amener l’infirmier à adopter une attitude prudente dans l’utilisation de tous les moyens de communication, et notamment des moyens électroniques. Des règles précises en la matière sont édictées à l’article 52 en ce qui concerne l’utilisation des pseudonymes »
Autrement dit, nous aurons affaire à une police de la pensée, un tribunal des mœurs, qui jugera de la bienséance de nos propos et comportements, et pourra nous juger et nous radier, si ceux-ci ne sont pas conformes à la doxa ordinale. La moindre critique envers l’ordre sera considérée comme un outrage et sera sanctionnée !!

De plus est-ce à dire que jusqu’à présent nous n’avions aucune éthique qu’il faille urgemment nous enrôler dans un ordre ? Comme le fait remarquer Mr Issindou (page 10), »avant qu’il n’existe, la déontologie des infirmières était remarquable »
De plus en tant qu’IDE salariée, je confirme que les questions éthiques se négocient en réunions interdisciplinaires, dans les différentes réunions où les problèmes spécifiques sont discutés.


C) Il n’est pas normal de demander aux IDE de financer eux-mêmes l’organisation de leur profession, alors qu’elle est gérée par l’ETAT : fichier des DDASS, étude de la démographie infirmière. Celà revient à un désengagement inacceptable de l’Etat.

D) Les instances disciplinaires existent déjà (aide pour développer svp). L’ordre va entraîner des doubles voire triple peines pour les IDE et les IDE ne demandent le privilège d’une justice d’exception !

E) informer, conseiller, éduquer les infirmiers. Pour tous les salariés ces missions sont assurées au sein de leurs établissements avec plan de formation continue interne permanent et obligatoire (besoin aide IDEL pour compléter argumentaire)

F) contrôler les compétences : mission assurée également au sein des établissements par les supérieurs hiérarchiques et les équipes médicales (besoin aide IDEL pour compléter argumentaire), les évaluations des pratiques professionnelles, les protocoles élaborés, les certifications nécessitant sans arrêt des remises en cause des pratiques infirmières ….

G) gestion avec les laboratoires puisque les IDE deviennent prescripteurs…………Moutarde aide !!!!!SVP

H) »Faire entendre la voix des infirmières de France au sein des organisations infirmières européennes et internationales ». Est-il nécessaire pour cela de créer un ordre et d’embarquer 500 000 IDE contre leur gré ? Il serait avant tout primordial que les IDE soient entendus et respectés en France avant de se faire entendre à l’étranger !!!!!!!!!!!!!!

I) solidarité financière confraternelle : les IDE ont vécu sans cette mission et survivront très bien sans cette mission, d’ailleurs toujours pas encadrée (absence de critère)



Mme Le Bœuf nous parle de transparence concernant l’ordre. Où est cette transparence ? Jusqu’à ce 23 Mars 2010, il n’a pas été possible de connaître le nombre d’inscrits à l’ordre.Il n’est pas non plus possible d’avoir une lisibilité sur le budget : à ce jour

3 % du budget n’apparaît dans aucun document (aide SVP :à remanier svp). Concernant l’ébauche du code de déontologie , Mr Guilard ,conseiller démissionnaire ordinal CDO,CRO, CNO confirme dans une lettre ouverte à Mme Le Boeuf « Je n'ai réussi à me procurer le projet de code de déontologie que via un site Internet indépendant » et « J'ai pu observer qu'il y avait une véritable chape de plomb au niveau de l'échelon national et que peu d’information était relayée aux membres élus. »
http://christopheguilard.blogspot.com/
Il est donc évident que cet ordre est loin du besoin des IDE de base, loin de la « la transparence et la démocratie interne » déclarée par Mme le Bœuf (page4).Qui veut d’une telle structure ?


Dernière édition par Norma Colle le Sam 27 Mar 2010 - 23:41; édité 5 fois
Revenir en haut
aglae
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1 697
Localisation: sous la pluie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 21:01    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

  Okay Norma !

à mon avis il va y avoir plusieurs moutures  Laughing
ça va être difficile de faire une synthèse de toutes les idées...
Revenir en haut
jam
Confirmé
Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 491
Localisation: Côte d'Or
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 23:33    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission Répondre en citant

Super boulot Norma, malgré les soucis tu es tjs aussi réactive et opérationnelle !
Et bon courage pour ta petite mère.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:39    Sujet du message: compte rendu de l'audition de DLB devant la Commission

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Contre Ordre Des Infirmiers (CODI) Index du Forum -> Les renforts -> Partis et personalités politiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template